Le Ministre Flaherty serait sur le point d’agir

Novembre 2013

L’A.D.A. a appris que le Ministre Flaherty serait sur le point de faire connaître ses pistes de solutions relativement aux frais de transactions dans la foulée de la décision du Tribunal de la concurrence. Bien que nous disposions de bien peu d’information pour le moment quant à la nature des gestes qui devraient être posés, nous sommes néanmoins heureux que le gouvernement s’intéresse finalement à cette problématique majeure.

Quels sont les coûts réels du système? Pourquoi un taux fixe pour les paiements par débit et un pourcentage pour ceux par crédit? Pourquoi un taux de 0,50 % en France est jugé excessif alors qu’il peut facilement dépasser 3 % au Canada? La situation est rendue intenable pour les détaillants et il est temps que ça change! Nous considérons qu’une analyse indépendante des coûts du système canadien est plus pertinente que jamais afin de mettre en place un système de paiement basé sur les coûts réels ici au Canada. La logique est simple : il faut éviter de mettre la « charrue devant les boeufs ». Voyons d’abord ce qu’il en coûte réellement pour opérer le système de paiement par carte de crédit. Ensuite, le gouvernement pourra intervenir ou non, mais en toute connaissance de cause afin d’empêcher que des frais démesurés soient facturés aux détaillants. Mettre en place des règles favorisant une réelle concurrence dans l’industrie du paiement est la responsabilité d’un gouvernement responsable. Le statu quo ne peut plus durer.

Mesures réclamées par la Coalition québécoise contre la hausse des frais de cartes de crédit et de débit. Données sur les frais transactionnels au Canada

37 de 62