À peine adopté, le Code de conduite montre déjà ses limites

Août 2010

Le Code de conduite pour l’industrie canadienne des cartes de crédit et de débit est officiellement entré en vigueur. Quelques jours plus tard, la RBC a lancé sa carte Visa Remise en Argent, laquelle accorde à ses détenteurs une remise en argent de 4 % sur leurs achats en épicerie. Clairement, l’objectif de ce marketing est de transférer le plus grand volume possible de paiements par débit vers le crédit. L’A.D.A. a réagi immédiatement et avec véhémence en écrivant au ministre Flaherty : le Code de bonne conduite a déjà montré ses limites.

13 de 62