Crédit : MasterCard octroie une fois de plus un tarif préférentiel

Février 2017

Après Costco en 2014 et Walmart au début de l’année 2017, voilà qu’un autre groupe de détaillants a négocié un supposé tarif préférentiel exclusif à ses membres pour l’acceptation des paiements par carte de crédit. Cette fois-ci, c’est MasterCard qui a octroyé un privilège à certains marchands au détriment des autres. De toute évidence, l’absence d’encadrement de la part du gouvernement et la situation quasi monopolistique de Visa et MasterCard laissent le beau jeu à ces dernières.

À l’ADA, nous croyons qu’il est grand temps que le gouvernement intervienne au nom des consommateurs canadiens qui paient chaque année entre 5 et 7 milliards $ de frais. Les taux offerts par Visa et MasterCard (1,3 %) demeurent 4 fois plus élevés que ceux dont bénéficient les détaillants européens (0,3 %)! Qu’est-ce qui justifie cette différence? Jusqu’à présent, Visa et MasterCard n’ont fourni aucune explication crédible afin de justifier cet écart majeur que doivent assumer les consommateurs canadiens.

La stratégie de Visa et de MasterCard consiste évidemment à diviser pour mieux régner. De plus, en accordant un tarif préférentiel à un regroupement de PME, MasterCard tente évidemment de répondre à l’une des plus virulentes critiques formulées à son endroit à l’effet qu’elle privilégie les gros commerçants au détriment des plus petits. Espérons que le ministre des Finances du Canada ne sera pas dupe! Si, en 2017, il faut être membre d’un regroupement quelconque pour accepter les paiements par carte de crédit sans craindre pour la rentabilité de son commerce, où nous dirigeons-nous comme société?

57 de 60