Récupération des CRM : Un problème majeur!

Septembre 2016

Le phénomène a débuté tranquillement mais, de toute évidence (à l’image du succès des microbrasseurs), il prend de l’ampleur. Les détaillants sont de plus en plus nombreux à nous contacter afin de nous faire part des problèmes qu’ils éprouvent avec la récupération des contenants à remplissage multiple (CRM).

Conscients des répercussions négatives qu’a cette situation sur les opérations des détaillants, nous avons entrepris des démarches afin d’identifier et de résoudre ces problématiques. Dans un premier temps, nous avons pris contact avec l’Association des microbrasseries du Québec (AMBQ) afin de bien comprendre et de trouver une solution pérenne à cette situation. Lors de nos discussions, nous avons convenu que les détaillants sont frustrés par les lacunes, voire l’absence de récupération de certains brasseurs, la multiplicité de formats et de niveaux de la valeur de la consigne. De leur côté, les brasseurs qui s’efforcent de reprendre leurs contenants subissent de la pression de leurs partenaires d’affaires pour récupérer également ceux des récalcitrants, ce qu’ils ne peuvent évidemment pas faire. Ils sont également contraints à éliminer beaucoup de contenants qu’ils ne peuvent réutiliser puisque non conformes.

À partir de là, nous avons identifié le processus d’accréditation des CRM comme étant l’un des facteurs déclencheurs potentiels des problématiques vécues sur le terrain. Ce faisant, nous avons rédigé une lettre conjointe (ADA–AMBQ) demandant à Recyc-Québec d’adresser cette situation.

67 de 82