« Nos magasins ne sont pas des poubelles » Florent Gravel PDG de l’A.D.A.

Septembre 2012

Publiquement, l’A.D.A. change de ton et multiplie les interventions afin de démontrer qu’il est illogique d’appuyer deux systèmes parallèles dont l’un est déficient. Le coup d’envoi de ce changement de ton est donné lorsque paraît un article intitulé « Nos magasins ne sont pas des poubelles » dans le journal Les Affaires. Simultanément, nous publions une UNE choc dans notre revue RADAR démontrant l’absurdité de la situation. Bien sûr, il est possible de diminuer les irritants liés à la consigne et de mieux rémunérer le travail des détaillants en alimentation sans qui la performance de la consigne serait désastreuse. C’est justement là que réside la principale faiblesse de cette approche; il faudra investir beaucoup de publicité, d’énergie et d’argent sonnant dans ce système pour qu’il offre un rendement respectable. Pourtant, le transfert des contenants à remplissage unique, tel que l’entrevoyaient les membres de la CTE, permettrait de consolider les acquis de la collecte sélective et universelle des matières. Article de Marie-Eve Fournier, journaliste au journal Les Affaires, datant du 29.09.2012 UNE du magazine RADAR : édition de septembre-octobre 2012

30 de 81