Le ministre Blanchet annonce qu’il n’augmentera pas la valeur de la consigne

Décembre 2012

Le nouveau ministre du Développement durable et de l’Environnement, M. Yves-François Blanchet, a décidé de ne pas donner suite au projet d’augmentation du montant de la consigne publique de 5 ¢ à 10 ¢. Il a annoncé du même coup le lancement d’une étude comparative sur les systèmes de collecte sélective et de consignation. L’A.D.A. se réjouit de la sagesse dont a fait preuve le ministre. Nous rappelons depuis longtemps l’importance d’évaluer la performance des deux systèmes concurrents, comme l’ont recommandée les membres de la Commission des Transports et de l’Environnement dans son rapport de 2008, avant de poser des gestes qui pourraient influer sur les résultats, comme hausser la consigne publique. Lors du dépôt du Bilan 2010-2011 de la gestion des matières résiduelles au Québec, nous avons appris que la collecte sélective continue d’accroître son rendement avec une augmentation de 13 % en deux ans des matières résiduelles récupérées. Bien que les données de 2010-2011 témoignent d’une progression non négligeable, un effort supplémentaire devra être réalisé afin d’atteindre les objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles. En effet, cette politique prévoit que, d’ici la fin de 2015, le papier, le carton, le plastique, le verre et le métal devront être recyclés à 70 %.

32 de 83