Consignéco organise la première Journée de la consigne

Mai 2012

Sous le thème « Donnez vos vides pour une bonne cause », cette journée visait à conscientiser la population à l’importance de rapporter les contenants consignés et offrait de remettre les fonds à une oeuvre de charité. Résultat véhiculé dans les médias : 25 000 contenants ont été amassés et 11 000 $ ont été remis à la Fondation Maurice-Tanguay qui vient en aide aux enfants handicapés de l’est du Québec. Considérant que la valeur moyenne des contenants rapportés n’est que de 0,05 $, nul besoin d’être mathématicien pour comprendre que la majorité des 11 000 $ ne proviennent pas des contenants consignés, mais plutôt de dons.

Que les produits de la consigne soient réinvestis dans des causes nobles est une approche intéressante, ça n’en fait pas pour autant un système infaillible et plus efficace que d’autres systèmes! La consigne vogue sur un énorme capital de sympathie populaire, elle n’est pourtant qu’un moyen de récupérer des contenants, pas une fin en soi! En d’autres mots, la consigne est une forme de recyclage, elle n’est pas LE recyclage. Ce qui compte est de récupérer le plus de matières possible, avec le plus faible impact environnemental et au plus faible coût.

28 de 83