96 % de nos membres sont défavorables à l’idée de récupérer de nouveaux produits sous consigne.

Avril 2009

L’A.D.A. a cru bon mettre à jour son sondage sur les coûts et les irritants de la consigne. Les résultats de ce sondage ont été acheminés à la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP), Mme Line Beauchamp. Rien de bien surprenant, il y a toujours beaucoup de frustration relativement au service déficient des récupérateurs, et dont l’opération est largement déficitaire. Élément très important : 96 % de nos membres sont défavorables à l’idée de récupérer de nouveaux produits auxquels une consigne serait appliquée.

6 de 81