La CTE dépose son rapport en vue d’améliorer la gestion des matières résiduelles.

Juin 2008

Le 10 juin, la Commission des transports et de l’environnement (CTE) a déposé son rapport en vue d’améliorer la gestion des matières résiduelles. En tout, c’est 43 recommandations qui sont adressées par les députés membres de la CTE à la ministre du Développement durable de l’Environnement et des Parcs (MDDEP), Mme Line Beauchamp. En lien avec les demandes formulées par l’A.D.A., la CTE recommande au gouvernement de fixer un échéancier pour arriver à l’objectif d’enfouissement « zéro » des matières organiques. Rappelons que lors des consultations, l’A.D.A. soulevait à cet effet les trop faibles efforts des municipalités à desservir en services de collecte les grands générateurs de matières organiques que sont les détaillants en alimentation.

Pour ce qui est des contenants à remplissage unique, tel que nous le réclamions, le rapport recommande au gouvernement de privilégier une structure unique basée sur la collecte sélective pour améliorer leur récupération, pourvu que les systèmes de récupération hors du foyer (c’est-à-dire dans les lieux publics, hôtels, bars, restaurants, etc.) et des édifices à logements multiples aient démontré leur efficacité. Finalement, la ministre du MDDEP devra faire connaître les objectifs de la nouvelle politique de gestion des matières résiduelles. Tout indique que l’augmentation du taux de la redevance à l’enfouissement sera un élément central de la nouvelle politique.

2 de 12