Ontario : projet pilote de revenu minimum garanti

Mai 2017

Peu avant d’annoncer son intention de hausser le salaire minimum à 15 $ de l’heure, la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, a confirmé la mise en place d’un projet pilote de revenu minimum garanti. Ainsi, 4 000 citoyens bénéficieront d’une allocation financière de base ou feront partie d’un groupe de contrôle qui n’en recevra pas. Voici quelques détails sur ce projet, dont les résultats intéressent bien des gouvernements, y compris celui du Québec.

Le gouvernement ontarien a prévu investir 50 millions de dollars par an afin de réaliser ce projet pilote qui devrait durer 3 ans. Les 4 000 citoyens, qui feront partie du projet, proviendront des villes de Hamilton, de Brantford, de Lindsay, de Thunder Bay et de Brant (comté). Il s’agit d’individus âgés entre 18 et 64 ans, sélectionnés de façon aléatoire et ayant un faible revenu. Ils seront scindés en deux groupes : un qui recevra un revenu de base et l’autre qui n’en recevra pas (groupe contrôle).

Les participants vivant seuls recevront jusqu’à 16 989 $ par an et ceux vivant en couple recevront jusqu’à 24 027 $. Ces montants seront amputés de 0,50 $ pour chaque dollar gagné par les participants. Toutefois, les prestations gouvernementales et les crédits d’impôt n’affecteront pas le revenu de base que toucheront les participants.

À l’ADA, nous saluons l’initiative du gouvernement ontarien à cet égard. Trop souvent, hausser le salaire minimum est perçu comme étant la seule solution pour sortir les gens de la pauvreté. Or, il existe différentes alternatives souvent peu connues, mais qui pourraient s’avérer tout aussi efficaces, sinon plus.

4 de 5