Les nouveaux ministres responsables de nos principaux enjeux!

Avril 2014

Le premier ministre Philippe Couillard dévoilait aujourd’hui la composition de son Conseil des ministres qui comptera 26 membres. Changement de gouvernement veut trop souvent dire retour à la case de départ au niveau des enjeux politique pour une organisation comme l’A.D.A. Cette dernière mouture ne fait pas exception, bien que les Ministre nommés comptent sur un important bagage d’expérience, il faut avouer qu’il y a quelques surprises dans les différentes nominations qui touchent nos principaux enjeux. Comme à l’habitude, nos enjeux toucherons les responsabilités de plusieurs ministres :

→ Promotion, commercialisation et inspection alimentaire (Ministre responsable de l’A.D.A.):

M. Pierre Paradis: ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

Développement économique régional, environnement d’affaires sain et compétitivité :

M. Carlos Leitao: ministre des Finances

M. Jacques Daoust: ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation

M. Jean-Denis Girard: ministre délégué aux PME, à l’Allègement règlementaire et Développement économique régional

Environnement, gestion optimale des matières organiques et recyclables des ICI :

M. David Heurtel: ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques

Santé, vente des substances proscrites aux mineurs et sécurité publique :

M. Gaétan Barrette: ministre de la Santé et des Services sociaux

Mme Lucie Charlebois: ministre déléguée à la Réadaptation, à la protection de la jeunesse et à la santé publique.

Mme Lise Thériault: vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique

«Le moment des décisions difficiles est venu», soulignait d’emblée le premier ministre Philippe Couillard dans son discours. Nous comptons nous assurer que les besoins, pas nécessairement financiers, des détaillants propriétaires ne soient pas oubliés au travers du processus de contractions des dépenses et d’austérité attendu. Le premier ministre semble vouloir mettre l’emphase sur le commerce international de l’agroalimentaire québécois, mais nous espérons que le développement du marché intérieur fera aussi parti de la stratégie du gouvernement. C’est pourquoi nous solliciterons des rencontres avec ces Ministres, dès que possible, afin de pouvoir leur rappeler l’importance des détaillants propriétaires de toutes les tailles dans l’économie des communautés des quatre coins du Québec.

Cérémonie de dévoilement du Conseil des Ministres au Salon rouge de l’Assemblée nationale.

2 de 12