Le système de zones touristiques est devenu obsolète

Octobre 2010

Avec une obligation de fermeture pour seulement cinq journées et demie par année, le système de zones touristiques est devenu obsolète et devrait être aboli. L’ensemble des municipalités du Québec devrait appliquer uniformément la fermeture des commerces cinq jours et demi chaque année, puisque c’est le seul moyen de régler une fois pour toutes ce dossier, et ce, de manière équitable. Les permis de zones touristiques, accordés en concertation avec le MDEIE et le ministère du Tourisme, ont pratiquement tous été reconduits et s’achèveront entre 2013 et 2015. La paresse mécanique des instances règlementaires repousse une fois de plus la résolution de ce dossier. Il est donc difficile d’entrevoir le règlement de ce dossier à court terme. En attendant le moment  propice, l’A.D.A. continue de préparer le terrain et encourage les détaillants à faire part de leurs préoccupations à leurs députés respectifs.

Tout est une question d’alliance dans ce dossier, c’est un ralliement de différents groupes d’intérêts et une bonne mobilisation des épiciers qui a fait bouger le gouvernement lors de la plus récente révision. Par contre, comme il y a maintenant un moins grand nombre de mécontents, il est plus difficile d’établir un consensus suffisant à justifier une autre ouverture de la Loi. De plus, réviser la Loi pourrait ouvrir la voie à toutes sortes d’autres revendications peut-être diamétralement opposées aux nôtres.

6 de 8