Surprise générale dans le dossier du Costco de Laval

Octobre 2008

Contre toute attente, le Tribunal administratif du Québec juge que Costco respecte les dispositions d’un détenteur de permis d’alcool, catégorie épicier. Malgré les décisions contraires de la RACJ, il semblerait donc que le Costco de Laval respecte les 51 % de denrées alimentaires. L’A.D.A. est particulièrement déçue de cette interprétation qui porte préjudice aux véritables détaillants en alimentation et pourrait servir de précédent à l’invasion dans le commerce de l’alcool au Québec.

Le droit de vente de l’alcool était jusqu’à ce jour un privilège qui s’accompagnait de responsabilités, mais il semble que ces responsabilités s’érodent au même rythme que les marges de profit dans le commerce de la bière.

3 de 37