Les préoccupations légitimes des détaillants ne sont pas prises en considération

Octobre 2011

L’A.D.A. a participé à une rencontre de préconsultation des propositions d’amendement à la Loi sur les permis d’alcool (projet de loi 68). Malheureusement, nous avons été surpris de constater que la majorité des propositions touchent seulement les restaurants, les bars et les hôteliers. Nous avons donc acheminé une lettre à Mme Ellefsen résumant nos revendications et nous attendons impatiemment la publication officielle du projet de loi prévu vers la fin du mois de novembre. Espérons que les préoccupations des détaillants soient considérées lors du dépôt officiel du projet de loi.

Dans tout ce processus, les restaurateurs ont gagné sur presque toute la ligne et c’est tout à leur honneur. Toutefois, une certaine équité entre les secteurs de la consommation à domicile (CAD) et sur place (CSP) aurait été souhaitable, d’autant plus que Mme Ellefsen avait insisté sur cet aspect à de nombreuses reprises lors de la consultation. Loin de désespérer, nous continuons nos démarches et nous avons bon espoir que dans la suite du processus, les préoccupations légitimes des détaillants soient prises en considération.

11 de 37