Agences SAQ : une négociation serrée qui a porté fruit

Août 2018

Les négociations entourant les marges de profits des agences SAQ ont pris fin il y a quelques jours. Florent Gravel, encore président-directeur général de l’ADA, a su obtenir une entente pour les cinq prochaines années.

Le comité a accepté la dernière offre négociée avec les représentants de la SAQ, en toute bonne foi, afin d’éviter une confrontation pénible pour tous. Rappelons que l’objectif était d’obtenir un pourcentage additionnel des marges de profits pour couvrir certains frais, ce qui a été obtenu.

Dans une lettre envoyée aux exploitants d’agences SAQ, il explique les gains des marchands :

« Pour ce qui est des trois premières années, toutes les catégories de produits auront une marge de 9,5% qui sera augmentée à 10% en 2021-2022. La marge pour les vins québécois demeure à 15%. Cette augmentation de 1,5 à 2% de la marge moyenne, qui se situe présentement entre 7,5 et 8%, vous permettra d’amortir les frais que vous occasionne la récupération des produits en succursale. Bref, nous avons obtenu une augmentation de 5% de profit pour la vente des spiritueux.

Pour une agence qui vend 500 000$, cela représente un apport additionnel annuel de plus ou moins 7 500$ à 10 000$ maintenant et de 10000$ à 12500$ la quatrième année. Si l’agence vend 1 000 000 $, multipliez ces chiffres par deux. Cela est sans compter ce que vous avez récupéré en gardant le paiement avec la carte de crédit. »

Certains points nécessitent davantage de discussions avec la SAQ et d’autres rencontres de travail sont prévues au cours des prochains mois. L’ADA tient à remercier tous les membres qui ont offert leur temps, leurs commentaires et leur mobilisation, sans qui, nous n’aurions pas pu faire avancer cet enjeu de première importance pour les exploitants d’agences SAQ.

5 de 5