Les principaux axes de la politique sont clarifiés lors du congrès de l’UPA

Décembre 2012

Lors du 88e congrès de l’UPA, la première ministre, Pauline Marois, et le vice-premier ministre et ministre du MAPAQ, François Gendron, clarifient les grands axes de leur politique de souveraineté alimentaire. Ainsi nous apprenons que la protection des terres agricoles, la promotion des aliments du Québec et la valorisation de l’agroalimentaire comme vecteur économique feront partie de la nouvelle politique. Le ministre Gendron confirme également que le gouvernement à l’intention de faire passer de 33 à 50 % la consommation d’aliments du Québec. Pour y arriver, il mise sur la collaboration de tous les acteurs, mais n’écarte pas l’adoption de mesures coercitives pour forcer les distributeurs à contribuer à l’atteinte des objectifs du gouvernement.

11 de 24