Un comité est chargé d’étudier l’ensemble du système de traçabilité de la filière de la viande bovine

Décembre 2010

Le MAPAQ souhaite examiner le système de traçabilité de la filière de la viande bovine, de l’abattoir jusqu’au comptoir du boucher. Un comité de travail a donc été mis sur pied, en collaboration avec Agri-Traçabilité Québec (ATQ), afin de réfléchir à la question. À part les producteurs bovins, tous les représentants de la filière participent au groupe de travail : abattoirs, distributeurs et grossistes, transformateurs et détaillants; l’A.D.A. n’est pas en reste. La démarche propose d’abord de dresser un état des lieux pour chacun des maillons de la chaîne, puis de réfléchir à la possibilité d’affiner le système de traçabilité actuel. Il n’est pas pour le moment question d’imposer un système en particulier, mais plutôt de vérifier l’efficacité des systèmes en place. Afin de s’assurer que les contraintes, les obligations et les réalités diverses des détaillants soient adéquatement transmises au groupe de travail du MAPAQ, l’A.D.A. a réuni des détaillants intéressés dans un comité de travail interne.

16 de 42