Le MAPAQ publiera sur son site Internet la liste des établissements dont les permis sont suspendus

Décembre 2013

Le MAPAQ annonce que, dorénavant, il publiera sur son site Internet la liste des établissements de restauration et de vente au détail d’aliments dont les permis sont suspendus. En termes simples, il est question ici de récidivistes endurcis. La majorité des établissements à risque supérieur se retrouvent dans le secteur de la restauration, mais il y a bien quelques détaillants qui n’apportent pas les correctifs attendus et qui seront sujets de cette nouvelle directive. Pour le moment, il n’est pas question de diffuser l’ensemble des rapports d’inspection pour consultation publique ou encore de mettre en place une identification par code de couleur dans les vitrines des commerces comme c’est le cas dans de nombreuses villes, notamment Toronto.

Le système québécois est fort différent de celui de Toronto auquel le ministre se réfère à l’occasion. La principale différence est le système de gradation des inspections du modèle québécois selon le niveau de risque de l’établissement qui permet notamment d’affecter les ressources là où les risques sont plus élevés. Implanter un modèle calqué sur celui de Toronto nécessiterait l’embauche massive d’employés ainsi qu’une profonde remise en question du système actuel sans nécessairement en améliorer la performance.

32 de 42