Une pétition est lancée pour obliger les détaillants à donner leur invendus

Mars 2013

Une pétition demandant au gouvernement d’obliger les supermarchés à donner leurs invendus encore consommables à des banques alimentaires a été déposée à l’Assemblée nationale. Il s’agit d’une initiative d’un citoyen de Lévis qui affirme avoir été scandalisé par les propos d’un ami travaillant dans une épicerie. Dépeindre les supermarchés en champion du gaspillage est une preuve de la méconnaissance des processus actuellement en place. Bien que les intentions derrière cette initiative soient tout à fait louables, dans les faits, la situation n’est pas aussi simple. Les détaillants en alimentation et leurs fournisseurs ont la responsabilité de s’assurer qu’aucun produit périmé ne se retrouve entre les mains des consommateurs. Remettre des produits périssables en fin de cycle aux banques alimentaires est donc plutôt délicat. En entrevue, les représentants des principales banques alimentaires du Québec affirmaient être réticents face à une éventuelle obligation des supermarchés de donner leurs invendus. Ils disent, à juste titre, ne pas vouloir se transformer en centre de tri des denrées.

1 de 12