France : Fini la date limite d’utilisation optimale?

Février 2015

Le Sénat français a voté en faveur du retrait de la mention « à consommer de préférence avant… » sur les produits non périssables. Ce geste s’inscrit dans le cadre plus large de la lutte contre le gaspillage alimentaire que mène la France depuis quelques temps.

Selon la sénatrice à l’origine de la mesure, la date limite d’utilisation optimale (DLUO) était source de confusion pour les consommateurs qui la confondaient avec la date limite de consommation (DLC). Les produits non périssables dont la DLUO est expirée sont toujours propres à la consommation, mais ont simplement perdu de leurs qualités gustatives.

La même confusion règne au Canada avec la mention « meilleure avant » que plusieurs interprètent comme signifiant « plus bon après ». Par contre, bien qu’imparfaite, cette mention a son utilité puisque les consommateurs ont besoin d’un repère leur permettant d’apprécier pleinement les qualités gustatives d’un produit. La supprimer de façon pure et simple serait drastique et rien n’indique que les résultats souhaités se matérialiseraient.

6 de 12