Modification des dates d’emballage : Inacceptable!

Novembre 2014

Un reportage de Radio-Canada rapporte que des bouchers de supermarchés auraient réemballé des viandes et modifié leur date d’origine d’emballage. Pour l’A.D.A. il n’y a aucune ambiguïté à y avoir, cette pratique est inacceptable et doit cesser.

C’est pourquoi nous venons d’acheminer une note à tous nos membres, leur rappelant leurs obligations et le tort irréparable que ces pratiques dangereuses pourraient avoir sur la santé des consommateurs, sur leur entreprise et à toute l’industrie du détail alimentaire.

Nul opérateur ne peut jouer avec les règles de conservation, de manipulation et de vente des aliments. La loi est en place et les contrevenants doivent être punis par l’autorité compétente. Le système québécois d’inspection, sur la base de risque et de l’historique des exploitants, fait d’ailleurs en sorte que les contrevenants, au-delà des amendes ponctuelles, seront suivis de façon plus étroite par le personnel d’inspection des aliments.

Un détaillant ne peut jouer avec la santé de ses clients, le jeu n’en vaut pas la chandelle.

D’ailleurs, les employés spécialisés (bouchers, poissonniers, etc.) des commerces alimentaires québécois sont formés en salubrité et manipulation des aliments, ils connaissent la loi et ils ont également une responsabilité envers la clientèle.

S’ils sont témoins d’une situation illégale, ils doivent la rapporter sans hésiter au propriétaire du commerce. Si pour quelque raison que ce soit ils craignent des représailles, ils peuvent nous contacter en toute confidentialité, nous prenons cette situation très au sérieux et nous ferons toutes les démarches nécessaires pour que ces pratiques cessent.

Propriétaires, gérants et employés, cette pratique inacceptable doit cesser!

Pierre-Alexandre Blouin – Vice-président, Affaires publiques – (514) 982-0104 poste 227

34 de 42